Nous utilisons des cookies, et des technologies similaires, pour améliorer les fonctionnalités de notre site, l’expérience utilisateur, l’analyse du trafic et vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêt, les cookies traitent ainsi certaines données personnelles. Pour en savoir plus, lisez notre Politique de gestion des cookies et notre Politique de confidentialité. En cliquant sur le bouton « OK » ou en utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

Logo Staples

Vos toners sont-ils dangereux pour votre personnel ?

Partager via:
  • Samsung

Votre personnel travaille-t-il dans un environnement suffisamment ventilé ?

Au vu de la pollution atmosphérique croissante dans le monde, travailler dans un environnement potentiellement dangereux est bien la dernière chose que souhaite le travailleur moderne. Des experts tirent hélas la sonnette d’alarme : les émissions de nos appareils pourraient être une source de pollution au travail, sans que nous en ayons conscience. D’après eux, nous respirerions des substances cancérigènes et mettrions même les fœtus en danger !

Les entrepreneurs prévenants réalisent qu’il est temps de réagir. Ils s’accordent à dire qu’il faut absolument consacrer l’attention nécessaire aux émissions potentiellement dangereuses dans les bureaux et que tous les appareils de bureaux doivent être passés au crible. Certains estiment que la meilleure manière de commencer à réduire ces émissions est de s’attaquer aux imprimantes, car l’utilisation d’un toner non adapté entraînerait des risques considérables pour la santé.

Qu’en dit la science ?
L’institut indien « Avinashilingam Institute for Home Science & Higher Education for Women » a publié, plus tôt cette année, un rapport qui démontre que les « technologies propres sont absolument nécessaires pour réduire les particules fines et les émissions des composés organiques volatils (COV) ». La conclusion de ce rapport laisse entendre que les substances contenues dans un toner pourraient provoquer une « génotoxicité » et entraîner d’autres complications pour la santé.

Une étude menée en 2015 par la « PEC University of Technology » de Chandigarh (Inde) est, elle aussi, arrivée à la conclusion qu’un toner chaud peut être une source de COV nocifs.

Fort heureusement, les entrepreneurs et gestionnaires IT ne sont pas impuissants. Ils peuvent en effet réduire considérablement les risques et même contribuer à un environnement de travail sain et sûr pour leurs collaborateurs en prenant des décisions réfléchies en matière de toners.

Ces décisions ne sont cependant pas simples, au vu de la diversité des toners sur le marché. Comment un entrepreneur peut-il séparer le bon grain de l’ivraie lors de l’achat de toners ? Les fabricants affirment que le toner original est plus sûr, tandis que les producteurs de variantes en sous-marques (souvent moins chères) clament que leurs produits sont d’une qualité identique.

Les entrepreneurs ont toutefois la possibilité de faire un choix judicieux et garanti en cherchant des cartouches certifiées par des autorités de certification internationales indépendantes.

Des tests réalisés sur des toners par des organismes certifiés, comme TÜV Rheinland, ont joué un rôle considérable à cet égard. TÜV Rheinland effectue des contrôles indépendants et certifie des produits. L’organisme a mené des études détaillées sur les risques sanitaires liés aux toners. Les résultats font froid dans le dos.

Réutilisation de cartouche : pourquoi est-ce problématique ?
Même si remplir un toner vide peut paraître avantageux, il existe tout de même une très bonne raison de le remplacer par une nouvelle cartouche originale : la santé de votre personnel.

Des tests effectués par TÜV Rheinland démontrent que des cartouches utilisées de tierce partie peuvent présenter une teneur excessivement élevée de substances nocives et que les émissions des substances contenues dans le toner pourraient très probablement être à l’origine de problèmes de santé à long terme.

Les cartouches réutilisées sont, en outre, souvent moins bien scellées que les cartouches originales. Conséquence ? Des micro-substances peuvent s’échapper de la cartouche par les orifices de recharge et atterrir dans votre imprimante. Les substances contenues dans le toner sont ainsi libérées dans l’air et polluent tout le bureau.

Émissions toxiques ?
Écouter les avis de testeurs indépendants sur les émissions de COV et la toxicité des toners vaut la peine. Entre 2014 et 2016, TÜV Rheinland a organisé des études sur les substances potentiellement dangereuses et sur les émissions de COV pendant l’impression. L’entreprise a testé pas moins de 38 cartouches de sous-marques et des cartouches Samsung originales pour une série d’imprimantes de marque Samsung.

Les résultats n’auraient pas pu être plus convaincants : pas moins de 90 pour cent des cartouches de sous-marques ne respectaient pas les normes de sécurité de TÜV Rheinland. Les cartouches originales, quant à elles, ont relevé le test haut la main.

Et ce n’est pas tout. Alors que les toners originaux de marque Samsung contiennent moins d’un pour cent de substances nocives cancérigènes (soit largement en deçà des normes minimales de sécurité de TÜV Rheinland), le pourcentage moyen dans les cartouches de sous-marques était de 6,3 pour cent. Plus inquiétant encore : les toners originaux ne contiennent pas de substances nocives susceptibles d’affecter le fœtus, tandis que les cartouches de sous-marques en contiennent plus de dix-sept pour cent.

À une époque marquée par la prise de conscience maximale quant aux questions de santé et par la responsabilité accrue des entreprises, de tels chiffres démontrent bel et bien qu’en utilisant des toners qui ne répondent pas aux normes de sécurité, les entrepreneurs font courir à leur personnel – mais à eux aussi – des risques considérables.

Entrepreneuriat responsable
Dans le choix du nécessaire de bureau, ce sont, en fin de compte, les managers IT et chefs d’entreprises qui assument toute la responsabilité. De plus en plus d’entrepreneurs prennent conscience des dangers liés aux émissions des appareils de bureau et se rendent compte que la santé et la sécurité de leur personnel sont des aspects prédominants.

En cette période de scepticisme, alors que très peu de personnes croient les fabricants et vendeurs sur parole, il est désormais essentiel de choisir des produits considérés comme sûrs par des parties indépendantes. Les toners qui ne répondent pas aux normes de sécurité et qui présentent un taux anormalement élevé de substances nocives - comme celles qui pourraient s’avérer dangereuses pour les femmes enceintes et les fœtus – n’ont tout simplement plus leur place dans un bureau moderne.

Partager via:

Continuer à lire

Contacter
close

Demande d'informations

Vous pouvez appeler un commercial Staples au numéro suivant :

800 26520

Vous pouvez également compléter le formulaire ci-dessous pour que l'un de nos commerciaux vous contacte dans les plus brefs délais

Get help FR

Form